Aquinetic, pôle aquitain des logiciels libres

Aquinetic est un pôle aquitain de compétences en logiciels libres dédié à l’innovation.

Ses objectifs sont de faire émerger des projets innovants à forte valeur ajoutée, d’assurer conseil et expertise en matière de logiciels libres, de transmettre les savoir-faire et de promouvoir les caractéristiques, qualités et valeurs qui sont attachées au domaine du logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
.

Constitué en association, le pôle Aquinetic a été créé à la suite des Rencontres mondiales du logiciel libre de 2008 à Mont-de-Marsan (Landes).

    Un pôle d’innovation au service de ses adhérents et des logiciels libres.

Le projet global est organisé autour d’une plateforme technique de recherche et développement permettant d’accueillir des projets développés en logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
. Cette plateforme a été inaugurée lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) 2010, par le projet Openoffice.org (voir lavidéo explicative).

Pour assurer la validité des projets en logiciels libres accueillis sur la plate-forme mutualisée, un Comité d’Orientation Stratégique et Scientifique, composé de trois collèges regroupant des entreprises privées, des associations et les laboratoires de recherche, a pour mission l’expertise de ces projets pour en évaluer leur solidité scientifique, stratégique, technique et financière.

Le comité a également une mission transversale de création d’un « cloud » de moyens technologiques web performants.

Une forge a été ouverte pour accueillir les projets développés. Aquiforge.

L’objectif d’une forge est de permettre à plusieurs développeurs de participer ensemble au développement d’un ou plusieurs logiciels ; Voir la définition dans Wikipédia

Aquinetic s’est également donné comme objectif d’animer la filière TIC TIC Les technologies de l’information et de la communication (TIC) regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l’informatique, de l’Internet et des télécommunications.

Par extension, elles désignent un secteur d’activité économique.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Techno...
 [1] Logiciels Libres en Aquitaine
afin que les différents acteurs, provenant du monde de l’entreprise, du monde de la recherche, du monde institutionnel et du monde associatif, se rencontrent et échangent régulièrement.

En complément, des actions d’information des acteurs de la filière TIC TIC Les technologies de l’information et de la communication (TIC) regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l’informatique, de l’Internet et des télécommunications.

Par extension, elles désignent un secteur d’activité économique.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Techno...
sont conduites.

Par ailleurs, des sessions de formation sur divers aspects du logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
, pourront être mis en place au sein du pôle, à destination des adhérents.

Enfin, le pôle participera aux différents salons nationaux, voire internationaux, de promotion du logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
. Il profitera de ces opportunités pour offrir une vitrine aux entreprises membres du pôle, afin quelles puissent faire connaître leurs activités et leurs produits.

    Une organisation multiforme

La gouvernance est organisée en trois collèges : monde de l’entreprise, Recherche et Développement et Associations.

Le rassemblement des trois collèges forme la structure de gouvernance du pôle animée par un conseil d’administration.

De nombreux partenaires se sont associés à la démarche.

L’association a ainsi et notamment recueilli le soutien :

Des partenariats sont recherchés avec d’autres centres de développement de logiciels libres, en France et à l’étranger.

L’association, dépassant sa logique de mono-implantation, entend créer trois points de présence en 2012 en Gironde, dans les Landes et dans les Pyrénées Atlantiques et espère pouvoir étendre son réseau aux autres départements de la région d’ici 2014. Pessac sera le point de présence principal du pôle de compétences.

Les financements publics visent à permettre le lancement de la structure et l’obtention d’une reconnaissance utile à sa future dynamique. L’objectif est d’avoir suffisamment d’adhérents et de projets pour garantir son fonctionnement.

L’adoption par la commission permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
du 23 Novembre 2009, par délibération 2009.3057 de l’inscription du pôle de compétences en logiciels libres Aquinetic à l’Axe 2 du FEDER, n’a pas pu trouver un aboutissement financier. En effet, la révision de la répartition des fonds FEDER a entraîné la relégation du projet à laquelle s’est ajouté le désistement de collaboration au projet d’un des partenaires privés.

La nouvelle configuration financière a donc obligé à un remodelage du projet et à son adaptation, compte tenu des évolutions importantes qui sont survenues en matière numérique depuis 2009.

En conséquence, la modification du projet Aquinetic en 2011 intervient sur la même base financière de 133 000,00 euros en crédits d’investissement, tels qu’ils avaient été votés par la Commission permanente du 23 novembre 2009.

Rappel :