Bourg, Saint Médard et Montignac rejoignent le maillage aquitain des tiers-lieux

Dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt AMI numérique de proximité, la Région soutient la création et l’animation de 3 nouveaux tiers-lieux :

    Patch Work, tiers-lieu de Bourg en Gironde (Haute Gironde)

Suite à une expérimentation concluante, qui s’est tenue à l’espace Cyber-base de Bourg, durant une période de 4 mois (septembre à décembre 2013), la CDC a décidé de la création d’un tiers-lieu dédié aux pratiques du coworking et du télétravail, dénommé « Patch Work ». Son intention est de contribuer à l’impulsion de ce tiers-lieu afin d’en garantir sa pérennité par son autonomie économique. Il s’agit donc d’offrir un nouveau service d’intérêt public aux professionnels et salariés du territoire, tout en renforçant l’attractivité du canton. Un réseau de divers lieux d’accueil pourrait également se constituer en Haute Gironde, avec l’émergence de tiers-lieux complémentaires en devenir sur Saint Savin et Saint Aubin De Blaye.

Montant de l’aide régionale : 30 764€ pour un coût total de 76 910€

    Le tiers-lieu de Saint Médard en Jalles (CUB)

La ville de Saint Médard est confrontée à l’enjeu des déplacements quotidiens domicile-travail pour les habitants du secteur ouest de la CUB : le potentiel est estimé à 6 500 navetteurs sur des professions ciblées « télétravaillables » travaillant hors de leur commune de résidence et susceptibles d’être intéressés par un tiers lieu ponctuellement (données issues de la grande enquête régionale 2013). La réflexion sur le projet a été entamée avec un groupe d’utilisateurs potentiels, le club de la mobilité de la CUB, le collectif Tiers Lieux et le Réseau Relais d’Entreprises. A partir de ces premières réflexions, une phase d’expérimentation grandeur nature a été initiée, pour faire évoluer le projet sur les bases d’utilisation et fréquentation possibles. La CUB apporte son soutien financier et sa validation au projet dans le cadre des contrats de co-développement. L’offre du tiers-lieux doit toucher des télétravailleurs et pour cela, la ville a prévu de mener une campagne de sensibilisation auprès des DRH, dirigeants, DGS des collectivités, chefs d’entreprises et managers sur les avantages du télétravail.

Voir la page web dédiée au tiers-lieu de Saint Médard

Montant de l’aide régionale : 14 228€ pour un coût total de 762 020€

    L’ « Amarante » de Montignac (Vallée de l’Homme)

La communauté de communes a décidé en 2010 de s’engager dans une démarche de développement durable du territoire à travers la mise en place d’un Agenda 21 local. Le projet « le numérique au service du mieux vivre ensemble » s’inscrit dans l’axe « innovation sociale » qui engage le territoire vers l’économie sociale et solidaire et la création d’un espace de travail partagé à destination des télétravailleurs et des indépendants, dénommé « l’Amarante ». Sur la base d’une convention d’objectif avec la CDC, la gestion de ce tiers-lieu est assurée par l’association Lou PAC, association de la vallée Vézère ayant pour but d’accompagner les porteurs de projets et de créer et/ou animer des projets de l’Economie Sociale et Solidaire, et d’animer un réseau social local sur le web et sur le territoire. La Coopérative d’Activité et d’entrepreneurs, IRISCOP est également partenaire de l’animation du tiers-lieu.

Montant de l’aide régionale : 59 306€ pour un coût total de 148 266€

Pour en savoir plus, consultez la délibération et son annexe

PDF - 354.4 ko
PDF - 62.5 ko