Développement d’une bibliothèque numérique de Droit de la Santé

La commission permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
du 12 juillet a apporté son soutien à la société Les Etudes hospitalières, pour son projet d’offre multicanal innovante de bibliothèque numérique de droit de la santé et d’éthique médicale (BNDS) en logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
.

Le projet consiste à réunir en un seul et même endroit les différentes informations dont dispose LEH, à savoir : articles, thèses, revues , études, ouvrages, analyses, essais et autres contributions et développer de nouveaux services éditoriaux (édition à la carte, publication personnalisée en ligne (Print On Demand), vente de contenus sur mesure, diffusion par ebook et audio-book, marketing direct dans les réseaux sociaux web 2.0 Web 2.0
Web 3.0
L’expression « Web 2.0 » désigne certaines technologies et des usages du World Wide Web, en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s’approprier les nouvelles fonctionnalités du web.

Ainsi, les internautes peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social.
Le Web 2.0 facilite l’interaction entre utilisateurs, le crowdsourcing et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu et exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web.
En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails Web centrés sur l’utilisateur plutôt que sur les sites Web traditionnels.

L’expression Web 3.0 est utilisée pour désigner selon les théories : l’internet des objets qui suit le web 2.0 ou l’Internet des métadonnées (le web sémantique), qui devrait permettre de garder des interactions tout en structurant les données.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0
.)

Une plateforme collaborative permettra l’échange et l’enrichissement des contenus en phase de conception entre les auteurs. Après la publication, un forum de discussion permettra l’échange entre auteurs et lecteurs.

La BNDS permettra ainsi de développer une offre de service d’intérêt général très large permettant l’accès à un fonds documentaire sur le sujet de la santé et de l’éthique médicale.

Vont ainsi en profiter les établissements de santé, les professionnels de santé, (médecins, infirmiers, cadre de santé, cadre administratif...), les universitaires (enseignants et chercheurs en droit et médecine, pharmacie...), les étudiants ( préparation de concours, droit, gestion, médecine...), les fournisseurs des établissements de santé (assurances, financement, ingénierie hôtelière, linge, bâtiment, SSII...), les associations de patients et les patients.

La société Les Etudes Hospitalières (LEH) a été créée en 1995. Elle est située à Talence. Dans le domaine de l’édition, la société LEH est positionnée comme un spécialiste du droit de la santé. Elle rend compte de l’évolution législative et réglementaire, ainsi que jurisprudentielle et doctrinale. L’information est rassemblée, analysée et rendue accessible à l’ensemble des acteurs.

Le montant de la subvention, sous réserve de l’attribution des fonds FEDER Axe 2, à LEH est de 43 469€ (10%) en crédits d’investissement.

Ce projet fait l’objet d’une demande de contribution auprès des fonds structurels européens (Feder Axe 02 consacré au x développement des TIC TIC Les technologies de l’information et de la communication (TIC) regroupent les techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l’informatique, de l’Internet et des télécommunications.

Par extension, elles désignent un secteur d’activité économique.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Techno...
)

Lire la délibération pour la bibliothèque numérique de droit de la santé