Développement du réseau « tiers-lieux, travailler autrement en Aquitaine »

Les élus ont adopté en Commission Permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
du 8 octobre 2012 le programme 2012 / 2013 du réseau « tiers-lieux, travailler autrement en Aquitaine », qui a pour objectif de promouvoir et accompagner l’émergence et la mise en place de tiers-lieux, espaces de travail partagés en milieu rural et péri-urbain.

De nombreux de facteurs sociaux, économiques, environnementaux, ont amené les professionnels indépendants et salariés à réadapter leur cadre de vie au travail.

La naissance de lieux alternatifs (comme La Cantine à Paris pour le plus connu en France) en sont le résultat tangible aujourd’hui. Ces lieux proposent de nouvelles façons de travailler en conciliant mieux activité professionnelle et environnement de proximité.

L’association Arrêt Minute à Pomerol est le premier espace de coworking en milieu rural en Aquitaine. Son implantation a séduit et démontré que la formule est particulièrement utile et source de dynamisme pour le tissu local. Après deux années d’exploitation, l’Arrêt Minute a repéré le fait que de nouvelles initiatives avaient besoin de partager leurs expériences et leurs projets, notamment l’association Coworking Pays Basque, la coopérative d’entrepreneurs Co-Actions, et Kokerboom, qui sont impliquées séparément dans des programmes liés à de nouvelles pratiques organisationnelles en Aquitaine (coworking, télétravail Télétravail Le télétravail, sous sa forme salariée, décrit tout travail s’effectuant à distance, en dehors de l’entreprise, à l’aide de technologies de l’information et de la communication, et sans contrôle hiérarchique physique.

On parle également de télétravail pour décrire le travail mobile (également appelé travail nomade ou itinérant) où le salarié exerce depuis n’importe quel lieu distant de l’entreprise (chez un client, dans un moyen de transport, …) sans que ce lieu ne soit forcément unique.

Le télétravail, sous sa forme indépendante, décrit une relation exercée à distance du client ou du donneur d’ordre, toujours via l’utilisation de technologies de l’information et de la communication, et l’impossibilité physique, pour ce dernier, de contrôler l’exécution du travail. La référence contractuelle est ici le contrat de service.

source : Citica – Pascal Rassat http://numerique.aquitaine.fr/IMG/p...
, tiers-lieux associant activité professionnelle et vie personnelle…).

Cependant des freins apparaissent dans le développement de ces initiatives car de nombreux aspects sont difficiles à mettre en place isolément : prospection, sensibilisation, information, etc. En effet, les entreprises restent dubitatives ou mal informées vis-à-vis du télétravail Télétravail Le télétravail, sous sa forme salariée, décrit tout travail s’effectuant à distance, en dehors de l’entreprise, à l’aide de technologies de l’information et de la communication, et sans contrôle hiérarchique physique.

On parle également de télétravail pour décrire le travail mobile (également appelé travail nomade ou itinérant) où le salarié exerce depuis n’importe quel lieu distant de l’entreprise (chez un client, dans un moyen de transport, …) sans que ce lieu ne soit forcément unique.

Le télétravail, sous sa forme indépendante, décrit une relation exercée à distance du client ou du donneur d’ordre, toujours via l’utilisation de technologies de l’information et de la communication, et l’impossibilité physique, pour ce dernier, de contrôler l’exécution du travail. La référence contractuelle est ici le contrat de service.

source : Citica – Pascal Rassat http://numerique.aquitaine.fr/IMG/p...
pour leurs salariés, et les collectivités ne sont pas toutes sensibilisées à ces nouveaux lieux et nouvelles pratiques.

C’est pourquoi il apparaît nécessaire de fédérer les initiatives au travers d’une démarche commune en Aquitaine. A cette fin, les trois entités citées ci-dessus se sont rassemblées et ont mis en place un projet dénommé : “Tiers Lieux, travailler autrement en Aquitaine”, dont les principaux objectifs sont : recenser, mobiliser, sensibiliser / informer / diffuser

Objectifs :

  • Agréger et mettre à disposition des porteurs de projets des ressources techniques, juridiques et opérationnelles.

Le montant de l’aide régionale accordée est de 54 280€ sur un coût total de 88 720€, soit 61 %.

  • Lire la délibération
    PDF - 390 ko
    Délibération Tiers-Lieux 2012_2013
  • Lire l’annexe
    PDF - 55.2 ko
    Annexe Tiers-Lieux