Etude territoriale pour la mise en place d’espaces de travail partagés sur le territoire de la Médullienne - Castelnau de Médoc

Le 8 octobre 2012 les élus de la Commission Permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
ont voté en faveur d’une étude pour mesurer le potentiel et définir des scénarios de mise en place d’espaces de travail partagés sur le territoire de la communauté de communes de la Médullienne (sud médoc)

La communauté de communes « Médullienne » enregistre depuis plusieurs années l’augmentation de population la plus élevée du territoire médocain. Pourtant, avec 1 emploi local pour 11 habitants, soit presque trois fois moins que la moyenne départementale, une forte proportion de résidents de la CdC travaillent hors territoire.

La communauté de communes Médullienne souhaite examiner l’opportunité de conduire ou accompagner une opération pilote et innovante d’accueil de télétravailleurs indépendants et salariés.

Pour mener à bien ce projet, il lui est aujourd’hui nécessaire de disposer d’une étude préalable de faisabilité, qui donnera lieu à une 1re phase de diagnostic territorial qui identifiera les utilisateurs potentiels de tiers-lieux (espaces de travail partagés, « coworking »), analysera les flux de déplacements domicile-travail, et comparera les différents lieux susceptibles d’offrir un accueil en télétravail. Elle débouchera sur un scénario cible sous forme d’Avant Projet Sommaire. La 2nde phase, optionnelle, proposera des éléments techniques opérationnels et décisionnels lui permettant de faire passer le projet en phase de réalisation. Sous la forme d’un Avant-projet détaillé (APD), elle décrira les modalités de mise en place d’un (ou d’) espace(s) de travail partagé qui réponde aux attentes des télétravailleurs, ainsi exprimées :

  • Disposer d’un environnement de travail ouvert et convivial, facilement accessible
  • Se rencontrer et communiquer
  • Permettre le « nomadisme » (horaires d’ouverture amples)
  • Permettre l’organisation des rendez-vous professionnels (accès internet sans fil, visioconférence, salles réunion, etc.).

A terme, si l’étude en confirme l’opportunité, la création de tiers-lieux s’inscrit dans une logique de politique de développement, à la fois au sein de l’entreprise et dans les territoires, en pouvant permettre :

  • de redynamiser l’économie en conservant l’innovation et les emplois là où ils sont au sein des territoires périurbains et ruraux, en substitution à l’actuelle concentration des activités tertiaires sur les principaux pôles urbains départementaux et régionaux (les professionnels concernés étant porteurs de compétences nouvelles et de ressources en terme de consommation pour le territoire sur lequel ils opèrent)
  • de contribuer d’une manière efficace à l’objectif, désormais impératif, du développement durable, en désengorgeant les villes et les axes de circulation tout en favorisant la vitalité des territoires

Le montant de l’aide allouée est de 10 500€ sur un coût total de 30 000€.

  • Consulter la délibération
    PDF - 388.7 ko
    délibération Médullienne
  • Consulter l’annexe
    PDF - 53.1 ko
    Annexe Médullienne