L’Europe en Aquitaine soutient le premier « Tramway augmenté » SMARTRAM : « A smart place for a smart mobility »

17 juillet 2015

Keolis Bordeaux Métropole souhaite mettre en place un projet ambitieux. Nommé SMARTRAM, il offrira aux utilisateurs du tram une expérience de mobilité facilitée, en temps réel et interactive dans un environnement 3D au sein d’Euratlantique.

Le Projet :

Il s’agit d’intégrer plus d’intelligence et plus de connectivité dans les transports en communs. Keolis a choisi d’expérimenter son projet, en premier lieu sur 4 baies vitrées de deux rames du tram C (reliant Bordeaux Lac à Bègles). La société prévoit donc un processus de réalité augmentée pour les voyageurs, leur permettant ainsi de découvrir le quartier Euratlantique tel qu’il sera une fois terminé à travers des écrans à l’intérieur du tram. L’Europe, par l’intermédiaire de l’axe numérique du FEDER, dont la gestion est assurée par la Région Aquitaine, apporte son soutien à ce projet à hauteur de 160k€. Les participants au salon ITS 2015 pourront prendre ce premier « tramway augmenté ».

Le quartier Euratlantique :

  • Un centre d’affaires à vocation européenne, vitrine du tertiaire supérieur en cœur de métropole
  • Un quartier cosmopolite de gare TGV, lieu d’échanges, de rencontres et de brassages culturels, sociaux et économiques
  • Un poumon culturel avec l’implantation de la MECA, Maison de l’Economie Créative et de la Culture en Aquitaine, à proximité du pôle d’enseignement supérieur artistique.

Les Partenaires :

  • L’établissement public Euratlantique, qui fournit les fonds documentaires 3D à Keolis Bordeaux Métropole « tous droits cédés »).
  • Le CEA Tech assure la prestation technique pour le développement de la plateforme d’acquisition de données et de l’application embarquée.
  • La société Axyz, en tant que prestataire, développe la solution de calcul et d’affichage des images augmentées et l’application sur nomades.
  • GEO SAT, prestataire pour l’acquisition dynamique terrestre et traitements associés (données d’exploitation...).

Keolis devra faire face à plusieurs problématiques liées au projet :

  • Arriver à installer le dispositif à l’intérieur du tram : cet enjeu sera lié au fait que le tram ne prévoit pas d’emplacement de base pour ce projet. Il faut donc trouver une solution d’adaptation permettant un beau visuel aux voyageurs.
  • Faire en sorte que le dispositif ne soit pas visible de l’extérieur. Le projet apporte cette expérience surtout aux voyageurs des transports en commun.
  • Réussir le pari d’une « connexion à la réalité » : ce qui sera diffusé sur les écrans doit correspondre exactement à ce qui se trouve à l’extérieur (temps, route, verdure etc.). Le voyageur devra se rendre compte de l’évolution mais à travers l’environnement actuel.

Objectifs futurs :

  • Assurer l’attractivité du réseau de transport public urbain au sein d’une smart City en devenir
  • Offrir l’opportunité de développer l’emploi et les offres de service associés au sein d’une filière professionnelle en développement.
  • Développement des fréquentations de la ligne C, sur le tronçon expérimenté dans un premier temps.
  • Participer au développement de la vitrine touristique de la métropole pour faire du tourisme et de la valorisation des grands projets du territoire un facteur de dynamisme économique régional.

La réussite de l’expérience doit permettre une extension et une commercialisation du projet au-delà du territoire d’expérimentation :

Les 3 lignes de tram du réseau de transport public de Bordeaux métropole

  • La totalité des quartiers qui composent le projet Euratlantique sur les communes de Bordeaux, Floirac et Bègles
  • La nouvelle gare St Jean qui accueillera 20 millions de voyageurs par an lorsque le TGV permettra de mettre Bordeaux à 2h de Paris.

Plus d’information sur l’Europe s’engage en Aquitaine : http://www.aquitaine.fr/actions/eur...