Les avant-programmes numériques (le Clap)

Les salles de cinéma indépendantes aquitaines ont quasiment toutes achevé leur transition vers le numérique. En parallèle de cette dynamique, de nouvelles perspectives sont ouvertes en matière d’offre culturelle avec le Clap, sous l’impulsion de l’Association des cinémas de proximité en Aquitaine (ACPA).

    Qu’est-ce que le Clap ?

Bandeau du site Clap (ACPA)

Le Clap est le nom d’une opération menée en Aquitaine par l’ACPA depuis 2011, dont la partie la plus visible est la diffusion des avant-programmes numériques dans les salles de cinéma indépendantes.

La numérisation des salles offre en effet la possibilité de diffuser des programmes hors films, par téléchargement de fichiers DCP (digital cinema package). Tirant parti de ce nouveau contexte technique, l’ACPA s’empare de la question des contenus.

Alors que dans les multiplexes, la séance précédant le film est principalement dédiée à un « tunnel » de publicité, les salles de proximité numérisées aquitaines proposent à leur public une offre de contenus artistiques alternative, marquant l’identité de leur cinéma dans son territoire.

    2013 : de nouveaux programmes sur une quarantaine d’écrans

    Un catalogue d’œuvres enrichi

La catalogue proposé par l’ACPA présente chaque année de nouveaux avant-programmes dont les droits de diffusion sont collectivement négociés pour l’ensemble des salles adhérentes et pour de la multi-diffusion. Ces avant-programmes pourront être, au choix des exploitants et en fonction de l’actualité et des contenus disponibles :

  • les bandes-annonces des manifestations cinématographiques locales ou régionales, qui sont destinées à communiquer sur des dispositifs auxquels les salles adhérentes de l’ACPA participent largement, tels que Cinémémoire, ou Cinéquadoc ;

Voir la bande-annonce de Cinémémoire 2012 - Montage : Nicolas Milési / Musique : Milo San & J.A.M.

  • des courts-métrages inédits réalisés par des producteurs aquitains en coproduction avec l’ACPA ; Voir « Désir de Cinéma » : portrait de Marc Antoine Beldent, chef-opérateur son par Erika Laxun et William Quoniou (5min40, prod. : Marmita films)

  • d’autres avant-programmes issus du catalogue de l’Agence du court-métrage. Une dizaine de titres a été sélectionnée à partir du catalogue de l’agence, avec une programmation éclectique (films d’animation, fictions...) de tous horizons ;
  • un partenariat avec le Réseau des Écoles de Cinéma d’Animation (RECA) permet également de diffuser des œuvres réalisées par de jeunes créateurs ;
  • enfin, l’INA met à disposition du Clap un court métrage réalisé à partir de sa collecte des films de famille en Aquitaine dans le cadre de son opération « Mémoires partagées ».

Un site dédié a été développé dans le cadre de cette opération (http://avant-programmes.fr), qui permet aux exploitants de :

  • Visionner les contenus (films et cartons numériques) ;
  • Commander les contenus qui les intéressent (formulaires de commande en ligne), qu’ils peuvent ensuite télécharger à partir d’un lien de téléchargement reçu par mail.

Cette plate-forme est également un outil de dialogue entre l’ACPA et les exploitants, ceux-ci ayant la possibilité de visionner de nouveaux courts métrages et de donner leur avis sur leur intégration dans le catalogue du Clap.

    Une action globale de modernisation et de conversion au numérique de la filière

Ce programme ambitionne, formation des exploitants à l’appui, de développer les compétences, outils et contenus numériques de ce secteur. L’objectif est de faire en sorte que la modernisation des salles, avec le passage au numérique, rime avec la modernisation des compétences et de l’image des salles auprès du public.

L’ACPA propose ainsi aux salles adhérentes du Clap tout un environnement graphique adapté à l’identité de chacune d’entre elles et marquant son appartenance au réseau aquitain.

Carton « comment voler un million de $ » pour le cinéma Le Clair à Thiviers (ACPA)Les exploitants peuvent notamment disposer de « cartons » numériques personnalisés annonçant les films à venir dans leur salle, et qu’ils diffuseront, de la même manière, avant le film. Voir ici l’exemple du carton de « Comment volet un million de $ » personnalisé pour le cinéma Le Clair de Thiviers (autres illustrations dans le site de l’ACPA).

Cet environnement graphique peut servir de base aux salles pour l’édition de leur programme papier.

Enfin, toujours dans le cadre du Clap, l’ACPA accompagne les salles adhérentes dans leur projet de (nouveau) site web, en proposant un « site squelette » pouvant être adapté à chaque établissement.

Voir le nouveau site du Plaza à Marmande.

    Retour sur l’expérimentation de 2011

Le Clap 2012 s’inscrit dans la continuité d’une expérimentation conduite par l’ACPA en 2011 avec l’aide de la Région Aquitaine. L’opération s’est appuyée sur un ambitieux volet technique mais également artistique.

Une vingtaine de salles avait ainsi diffusé pendant cette opération pilote de trois mois plusieurs fictions et documentaires de courte durée, ou encore de bandes-annonces de manifestations cinématographiques locales ou régionales (Cinémémoire, Cinéquadoc...).

Cette expérimentation a fait l’objet d’une enquête de satisfaction des exploitants et du public concluant à l’intérêt réel et unanime pour ce type de programmes.

    Les salles de cinéma partenaires

Une quarantaine salles de cinéma de proximité adhérentes de l’ACPA se sont lancées dans ce dispositif et diffusent le Clap.

Voir sur la carte ci-après.


Afficher Clap 2013-2014 sur une carte plus grande

Pour en savoir plus : voir la vidéo de présentation du Clap par Rafael Maestro, Président de l’ACPA, lors des rencontres régionales du cinéma numérique (Bordeaux, 23 mars 2012).

Voir par ailleurs les articles concernant :