Nouveau site Internet et numérisation d’une sélection du fonds du Festin

Les membres de la commission permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
du 11 janvier 2010 ont voté le soutien de la Région au projet de l’association Le Festin de créer un nouveau site Internet qui lui permette d’élargir son offre éditoriale pour dynamiser son offre commerciale et valoriser des fonds anciens de la revue de nature scientifique sur les patrimoines et la création en Aquitaine.

L’un des premiers objectifs est dès lors de disposer d’une plate-forme commerciale avec un dispositif d’achat en ligne pour les ventes et les abonnements, grâce à la mise en place d’un système de paiement en ligne.

Les autres aménagements concernent essentiellement le renouvellement de la plate-forme éditoriale à travers laquelle la dimension patrimoniale sera renforcée : en développant des propositions liées à l’actualité ou à la réflexion, en diffusant des documents inédits (textes, images, sons), en publiant des archives thématisées issues des fonds de la revue, en créant des liens avec d’autres sites proches et en ouvrant à plus d’échanges avec les internautes dans une logique web 2.0 Web 2.0
Web 3.0
L’expression « Web 2.0 » désigne certaines technologies et des usages du World Wide Web, en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s’approprier les nouvelles fonctionnalités du web.

Ainsi, les internautes peuvent interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois avec le contenu et la structure des pages, mais aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social.
Le Web 2.0 facilite l’interaction entre utilisateurs, le crowdsourcing et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu et exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web.
En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails Web centrés sur l’utilisateur plutôt que sur les sites Web traditionnels.

L’expression Web 3.0 est utilisée pour désigner selon les théories : l’internet des objets qui suit le web 2.0 ou l’Internet des métadonnées (le web sémantique), qui devrait permettre de garder des interactions tout en structurant les données.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0
.

La mise en valeur des archives, à travers la numérisation d’une sélection du fonds, est une dimension d’enrichissement supplémentaire au projet.

Cette nouvelle valorisation en ligne du patrimoine aquitain pourra notamment et par ailleurs participer à la dynamisation du programme Banque numérique du savoir d’Aquitaine, BNSA.

L’association Le Festin recevra une subvention de 54 200,00 € à titre forfaitaire réparti comme suit :

  • 20 000 euros pour la création du nouveau site Internet ;
  • 34 200 euros pour la numérisation et la valorisation éditoriale d’une sélection du fonds éditorial à raison de 12 dossiers thématiques par an, soit un total de 36 sujets sur trois ans.