Programme 2012 d’Alphanov

Une subvention en fonctionnement et en investissement a été accordée à l’association ALPhANOV pour son programme d’activités 2012 dans le cadre de la politique de soutien au transfert de technologie au titre notamment du Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013.

Le bilan 2011

Avec plus de 130 contrats conduits en 2011 pour et avec une soixantaine de clients et partenaires au niveau national et européen, plusieurs projets collaboratifs dans les domaines de l’instrumentation, de la microélectronique ou même des applications aéronautiques, et 8 créateurs d’entreprises qui ont obtenu un soutien technologique sur la plateforme, les principaux objectifs sont largement atteints.

Programme 2012

En 2012, les orientations technologiques et de marché d’ALPhANOV sont maintenues.

En ce qui concerne les axes techniques, 2012 marquera plusieurs évolutions importantes :

  • Le déploiement de l’axe Lasers et Santé, appuyé par l’implantation d’ALPhANOV sur le Plateforme Technologique d’Innovation Biomédicale (PTIB) de Xavier Arnozan ;
  • le renforcement de la plateforme Lasers à Fibres, avec une ouverture importante sur le développement de dispositifs de diodes et de modules associés ;
  • le développement d’une offre de prototypage industriel sur les procédés de micro-usinage à partir d’une gamme de lasers femtosecondes plus performants ;
  • la mise en place d’une compétence « intégration de systèmes », compétence largement déficiente en France ;
  • enfin, le renforcement de la visibilité d’ALPhANOV à l’international.

En matière de création d’entreprises, 5 projets sont programmés :

  • 2 créations d’entreprise innovante dans le domaine du térahertz et des lasers à fibre ;
  • 2 projets en émergence concernent quant à eux les techniques d’ingénierie tissulaire et les équipements pour la microscopie ;
  • 1 intégrateur belge s’implantera auprès d’ALPhANOv dès la mi-janvier 2012.

Financement

Le coût global du projet s’élève à 2 095 000,00 € HT. La participation du Conseil régional est de 1 476 000,00 €, le CEA et le CNRS apportent 36 000,00 €, l’Union européenne est sollicitée à hauteur de 200 000,00 €. L’autofinancement d’ALPHANOV est de 383 000,00 €.

Compte-tenu de l’incertitude sur les engagements de l’Etat en 2012 et afin de ne pas pénaliser la réalisation du programme annuel, le budget a été redimensionné sans la part Etat, qui interviendrait alors ultérieurement sur des dépenses spécifiques. Si l’Etat ne devait pas intervenir, la pérennité de la structure ne serait pas assurée.

L’objectif fixé par le Conseil régional d’Aquitaine est d’atteindre, à l’issue de la durée du contrat de projets, un taux d’autofinancement de 50% minimum. Ainsi, le taux de financement public (Région Aquitaine, Union européenne, Etat) décroit progressivement depuis la création d’ALPhANOV, passant de 62 % en 2007 à 51 % en 2011 et prévoit d’atteindre 48 % sur 2012.