Projet Opquast Desktop

La commission permanente commission permanente La Commission permanente est un organe de délibération élu par l’Assemblée plénière à la représentation proportionnelle.

Présidée par le président du Conseil régional, elle se compose de 38 membres dont 15 vice-présidents. Elle se réunit environ une fois par mois.

source : http://aquitaine.fr/institution/con...
du lundi 12 mars 2012 s’est prononcé favorablement sur le projet de développement d’un prototype en logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
visant à évaluer la qualité et l’accessibilité des sites Internet - Projet Opquast Desktop.

La société Temesis, porteuse du projet, travaille depuis 2000 sur la qualité et l’accessibilité des sites Internet. Elle est reconnue au niveau national notamment par le fait qu’elle est le prestataire technique de la Direction Générale de la Modernisation de l’Etat (DGME) pour la rédaction du Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA).

L’objet du projet est le développement et la mise à disposition sous licence libre d’un logiciel Opquast Desktop permettant l’évaluation automatique de différents critères d’une page web depuis le navigateur de l’utilisateur.

C’est un projet innovant qui permet :

  • d’analyser une page à la volée sur une série de tests qualité et accessibilité ;
  • d’obtenir des indicateurs qualité et accessibilité sur une page qu’elle soit sur un site public ou protégé par mot de passe ;
  • de créer ses propres tests et ses propres indicateurs ;
  • de dérouler un scénario automatique de navigation (tests fonctionnels) ;
  • d’enregistrer les pages vues et les résultats en cours de scénario (tests qualité et accessibilité).

Le pôle de compétence en logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
Aquinetic est chargé d’accompagner ce projet afin d’animer la communauté autour de ce logiciel libre logiciel libre Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.

Un logiciel est dit « libre » s’il confère à son utilisateur quatre libertés :

- la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages ;

- la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins ;

- la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;

- la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.
et de participer à sa diffusion.

Voir la délibération 2012.272.CP (.pdf - 56 Ko) et sa fiche associée (.pdf - 49 Ko)